ERI_2992-4

Faces of Lafrançaise – Visages de Lafrançaise

Des visages, des métiers, des histoires …

Le collectif Clichat de LUM compte 6 photographes de Quercy-Garonne . Nous réalisons des projets qui requièrent plusieurs photographes.
En 2017-2018, nous avons réalisé “Faces of Moissac” soit une soixantaine de portraits et histoires de commerçants, artisans de Moissac. L’objectif était de raconter leur histoire et contribuer au dynamisme de la cité.
En 2019, Eric Vasseur et Jean-Marie Boveroux, 2 photographes du collectif, réalisent le même projet mais cette fois-ci sur Lafrançaise.
Cette page va évoluer au gré de nos rencontres et entretiens ; n’hésitez surtout pas à la partager et à la faire connaître … Ne cherchez pas d’équation économique, ce projet est mené par Clichat de LUM à compte d’auteurs.

Nicolas Allard – Du Four au Tonneau

 

 

Je suis arrivé de Savoie en 83 avec Maman d’abord à Lunel puis à Lafrançaise. Après un CAP Hotellerie j’ai passé 20 ans dans la biscuiterie industrielle; un changement d’organisation m’a permis de réaliser mon rève, reprendre un bar-restaurant : j’ai repris l’Art du Temps.
Après 3 ans j’ai cédé l’activité et suis parti chez Andros, mais c’était m’éloigner trop de ma famille
J’ai donc repris et ‘réveillé’ du Four et Tonneau en janvier 2018.
A Lafrançaise je me sens chez moi, j’y ai de nombreux amis et y ai joué au foot pendant 30 ans; j’adore l’ambiance de notre village!
Mon activité se réparti entre Pizzeria, Restaurant et Bar; elle me permet d’employer deux personnes.
La première année est très positive, l’ambiance est agréable et je me félicite de la fin des travaux de la rue Mary Lafon


Jean-François Guffroy – la Ferme Auberge des Trouilles

 

 

 

Je suis originaire de Maontauban, ville dans laquelle j’ai fait mes études (Lycée, BEP, BPREA, …). En 1985, c’est ma Maman (qui nous a quitté il y a peu) qui a repris la ferme et en 2000 je me suis associé avec mon frère, Frédéric, pour gérer l’exploitation (300 hectares), les chalets, les chambres d’hôte et l’auberge.
J’aime faire plaisir et valoriser des produits de qualité ! Personnellement mon plus grand plaisir est de pouvoir travailler dans ce cadre, au milieu de la nature.
Pour l’auberge, je ne travaille qu’avec des producteurs locaux voire nos propres produits.
Je peux acceuillir (auberge) jusqu’à 85 convives et je me régale des contacts avec mes ‘clients’; on le sait peu mais certains Lafrançaiséens sont passés par l’auberge avant de venir s’installer au village ou aux alentours.
L’ensemble de nos activités mobilisent quasi 5 personnes et pour le futur … on ne change rien, on continue !
Enfin juste une précision : trouille désignait autrefois le presseur d’huile de noix.


Mathy Rigola – Matériel Médical Lafrançaise

 

 

 

Je suis Mathy, mais en fait mon vrai prénom c’est Mathilde
J’ai débuté ma carrière en tant que préparatrice en pharmacie à Lafrançaise et nous étions deux Mathilde de là mon diminutif pour nous distinguer.
A la pharmacie du village j’ai pu convaincre le pharmacien d’intégrer l’activité ‘maintient à domicile, matériel médical’.
Ensuite cette activité a été cédée et j’en ai repris la gestion; nous venons de nous établir dans de nouveaux locaux avec plus de 250 m² pour abriter la location/vente de matériel mais aussi d’accueillir des professionnels du bien être, de la relaxation, de la détente, …
Ma famille est originaire d’ici et j’aime ce beau village jeune et dynamique.
Son environnement donne envie de bouger, de ‘faire des choses’…
Je suis confiante pour le futur : aujourd’hui nous sommes deux à servir nos clients qui sont de plus en plus nombreux
Vive Lafrançaise !


André Baldet – DD déco

 

Je suis né dans l’Aveyron et j’ai passé près de 20 ans dans l’industrie et l’automatisme, notamment dans l’Isère.
Depuis longtemps ma passion c’est la restauration tant de mobilier que de l’immobilier. Ainsi j’ai pu toucher à différents domaines pendant 6-7 ans en rénovant des appartements.
‘Rien n’est impossible’ : c’est ma devise et je me définis comme autodidacte et polyvalent; j’ai donc décidé alors que j’étais dans la Vienne, de faire de ma passion mon métier !
Je suis venu dans le Tarn et Garonne car j’y avais de la famille; ma première installation a été à Vazérac en 2001 et puis à Lafrançaise avec près de 500 m² d’ateliers. Malheureusement cet emplacement était trop excentré; j’ai donc décidé de me ‘relancer’ en solo et de créer ce magasin en plein coeur du village en 2016.
Mes prestations concernent tout ce qui est fermeture de bâtiments, les escaliers, les agencements et les revêtements de sol (sauf carrelage).
Je vis et consomme dans ce sympathique village qui doit une bonne part de son dynamisme commercial à l’association CANAL.
Le futur passe par la recherche d’une personne qui pourrait me seconder et peut-être reprendre mon activité.


Jean Philippe Gasser – SAV Electroménager, Télé, Antennes

 

 

Je suis originaire de Castelsarrasin et suis arrivé à Lafrançaise lorsque j’ai eu l’opportunité de racheter cette activité.
Je travaille en solo et mes prestations sont assez variées allant de l’électricité générale, au dépannage et installation d’antennes.
Je me sens très bien dans ce village tranquille; mon métier (et mes clients) m’amènent à rayonner autour de Lafrançaise.
Pour rester à bon niveau, la formation continue est clé puisque la technologie évolue continuellement. Les grossistes et leurs service techniques me permettent de rester ‘à jour’ avec toutes les nouveautés.
Mon métier me procure beaucoup de satisfaction : j’aime le contact avec mes clients, la variété des situations et demandes. J’ai de la chance : ma clientèle est fidèle et plus stable qu’en grande ville.
Le futur ? Il passera probablement par la cession de l’activité : j’aimerais pouvoir, quand il sera temps, passer la main à un jeune qui soit aussi motivé par la technique que pour le contact avec les clients.
En conclusion : je suis un homme heureux à Lafrançaise !

 


Frédéric Fauvart – Garage de Lafrançaise (ex Zuzzi)

 

 

Je viens d’arriver à Lafrançaise ! J’ai tenu pendant 15 ans le garage de La Délivrance dans le 59.
Alors comment suis-je arrivé dans le Tarn et Garonne ? Je connais un peu la région car j’ai de la famille à Montauban; j’ai connu Lafrançaise par la base de loisirs à l’occasion de vacances passées aux Trouilles. J’ai ainsi que ma famille été séduit par la beauté des paysages, la gentillesse des habitants et leur mentalité; dès lors j’ai nourri le projet de quitter le Nord pour nous installer içi.
L’été dernier, le dernier jour de nos vacances j’ai appris que Jean Paul Zuzzi cherchait un repreneur … on s’est très vite entendu et nous voilà avec nos 4 enfants dans ce beau village.
Je travaille la mécanique auto mais suis aussi spécialisé dans les mécaniques américaines et la préparation de véhicules de compétition. J’espère bien pouvoir faire ronfler (avec modération) ces belles cylindrées dans la municipalité.
Mon épouse m’assiste pour l’administration et nous sommes optimistes et heureux de notre installation.


Thierry Samara Quincaillerie Capmarty

 

 

 

Je suis Thierry Samara et suis fier d’avoir repris le commerce créé par M Capmarty il y a 40 ans !
Je n’y étais pas préparé, puisque j’étais arboriculteur à Meauzac. Mais il y a une vingtaine d’années les soucis se sont accumulés sur l’exploitation : impayés, gelées, etc. et j’ai décidé de réagir et de changer mon fusil d’épaule… et j’en suis très heureux et ne changerais pas pour rien !
J’emploie aujourd’hui 2,5 employés, nous travaillons sur 3 niveaux et plus de 700 m²
Le plaisir au quotidien ce sont les contacts avec des particuliers, des professionnels et la satisfaction d’apporter conseils et solutions grâce à nos expériences et à la gestion de plus de 20.000 références.
Evidemment internet est un concurrent mais il ne prodigue pas de conseils et certains de nos services sont uniques dans la région comme le sertissage de conserves (plus de 30.000 par an).
La richesse des échanges avec nos clients provient également du fait que notre zone de chalandise est assez large et déborde largement la municipalité.
Vivement que les travaux se terminent, nous sommes bien placés pour bénéficier d’une vue sur la rue Mary Lafon rénovée !


Christophe Gros Boucherie & Traiteur

 

 

 

Cela fait quasi 30 ans que je travaille à Lafrançaise, nous confie Christophe Gros; j’ai débuté en Mars 90 en tant que salarié dans cette boucherie; et j’ai pu la reprendre en 2007. Ma volonté était (et est encore) de développer l’activité; en 2007 (encore) j’ai également repris la boucherie de Meauzac et en 2017 j’ai ouvert un restaurant concept : un restaurant et la boucherie réunie dans un même lieu ! En parallèle, je suis fier d’être conseiller municipal dans mon village d’origine : Labastide du Temple.
Aujourd’hui mon équipe est forte de 13 salariés et 3 apprentis; ce qui me plait est de vivre pleinement cette expérience et de faire évoluer mon offre de services et produire selon l’évolution des habitudes, des souhaits des clients, des personnes qui me font confiance.
Pour subsister il faut s’adapter ! La consommation de viande n’est plus celle d’il y a vingt ans … c’est pourquoi j’ai diversifié mes activités notamment avec des prestations de traiteur.
Je me sens bien à Lafrançaise à un point que j’ai même l’impression d’y être né !
En plus de la boucherie, le métier de traiteur me permet d’être acteur de mariages, repas festifs, buffets ou repas pour entreprises et associations
Je n’ai que 48 ans et vit mon métier à fond…
Le futur : continuer, continuer encore ! Et puis j’ai un garçon qui s’oriente vers des études dans l’hôtellerie, la restauration … donc … qui sait …?


Sylvie Denti  – Boulangerie – Pâtisserie

 

 

 

Avec mon époux, boulanger, nous avons repris cette boulangerie pâtisserie en 1991.
Sylvie Denti puisque c’est d’elle qu’il s’agit est originaire du 46 et n’était pas prédestinée à ce métier; sa formation initiale : la conduite aux métiers des process, de la qualité et la rigueur…
Après une première expérience en boulangerie à Moissac, elle a pris avec sa famille ses quartiers à Lafrançaise.
La famille est une valeur solide nous confie-t-elle : elle travaille non seulement avec son mari mais le développement de l’activité lui permet également de travailler avec ses deux enfants.
Le plaisir au quotidien ce sont les échanges avec les clients de Lafrançaise mais aussi des alentours; la création de nouveautés gourmandes participent également au joies de cette entreprise familiale.
L’avenir semble bien se présenter puisque l’activité est florissante et les enfants sont sur les rangs pour une reprise potentielle.
Sylvie s’inquiète toutefois de la disparition de quelques commerces et elle attend avec impatience et sérénité la fin des travaux de la rue Mary Lafon.


Hervé Daudon  – Le Temps de Voir

 

 

 

 

Je suis Hervé Daudon, l’opticien de ce beau village !
Originaire de l’Indre, j’ai choisi de m’installer en milieu rural plutôt que dans un grand centre commercial pour privilégier la relation de proximité avec les clients.
Je suis à Lafrançaise depuis une vingtaine d’années, d’abord en voisin de l’Art du Temps et ensuite rue Mary Lafon.
J’ai choisi mon indépendance pour pouvoir développer la relation client comme je l’entend et ne pas juste vendre montures et verres; ce choix me permet également d’exercer pleinement mes compétences acquises et proposer des services annexes en toute indépendance.
Je suis d’un naturel enthousiaste et mon implantation dans notre village, les clients réguliers, m’apportent beaucoup de satisfaction et plaisir.
Ce que j’apprécie particulièrement est de proposer du sur mesure à mes clients et de gérer la totalité des échanges parfois lourds avec mutuelles, secu etc
J’ai la chance de pouvoir travailler avec mon épouse à qui je délègue la gestion du tiers payant.
Notre rue est en pleine mutation : les travaux vont se terminer et la voie va être, sous peu, rendue à la population et elle va être magnifique !


Sandra Peyramaure Lamassiaude – Pharmacie de Lafrançaise

 

 

« Je suis l’heureuse pharmacienne de Lafrançaise » confie Mme Sandra Peyramaure Lamassiaude.
Originaire de Corrèze, j’ai obtenu mon diplôme de pharmacie à Limoges en 2003, ensuite ma vie familiale m’amenée vers le 82 dans lequel j’ai pu prendre pied dans mon métier : Moissac, La Villedieu du Temple et déjà un remplacement à Lafrançaise.
Après une année dans notre village j’ai rejoins l’équipe de la Pharmacie Enjalbert à laquelle j’ai accédé au statut d’associée en 2013.
Depuis février 2019, je suis seule aux commandes de l’officine mais bien assistée par une équipe forte de 10 personnes.
Le cadre de vie de la municipalité, la variété de la clientèle rurale et familiale me procure beaucoup de satisfaction.
Je veille à préserver la convivialité dans l’équipe et je suis particulièrement heureuse de pouvoir exercer mon métier dans ce beau village.
A côté de l’officine, je me pose également en ambassadrice du commerce local via mon engagement dans l’Association des Commerçants et Artisans de Lafrançaise.
Je reste vigilante aux mutations du métier de Pharmacien et je me focalise sur la diversification des offres de produits et services que l’officine peut proposer; cette offre peut aller outre les médicaments habituels vers des produits vétérinaires, d’orthopédie de nutrithérapie, d’essences naturelles mais aussi de produits spécifiques pour les jeunes bébés et leurs mamans….
Et je me sens très bien à Lafrançaise !


Line Galvan – Coiffure X-Line

 

 

 

Je viens de l’Ariège et suis arrivée ici par amour … voilà comment Line Galvan se présente.
J’ai repris ce salon (X-Line coiffure) il y a 30 ans et ce salon existait depuis 60 ans : une institution à Lafrançaise !
J’ai géré jusqu’à 3 salons mais me suis recentrée sur celui-ci.
Le métier évolue car les habitudes évoluent… Il y a moins de client(e)s réguliers, ces clients qui viennent à terme régulier; on voit plus aujourd’hui des clients qui fréquentent le salon à terme chaotique; certains essayent des solutions de soins capillaires achetées sur internet ou en grandes surfaces; si le résultat n’est pas satisfaisant, ils sont heureux de venir me revoir … et je suis super contente de les accueillir.
Je n’aurais jamais voulu exercer un autre métier que la coiffure, j’aime mon métier et j’adore travailler maintenant en solo.
Je pourrais arrêter et partir à la retraite mais la passion me tenaille et puis, on ne le sait pas trop, mais la coiffure s’appuie de plus en plus sur des nouvelles technologies et j’adore continuer à me former et apprendre.


Michel Delsouc – Garage Delsouc

J’ai repris ce garage en 1993 soit plus de 30 ans confie Michel Delsouc.
Je suis originaire de Lafrançaise et le garage propose des prestations variées allant de la mécanique pour vélo jusqu’aux prestations pour les poids lourds en passant par les véhicules légers et la motoculture. Mes clients proviennent en grande partie des alentours du village.
j’ai eu une expérience professionnelle à Montauban mais j’ai réellement trouvé mon bonheur à Lafrançaise.
Aujourd’hui je travaille avec mon épouse et un employé; mais le recrutement reste problématique : peu de candidats se présentent
Si les budgets des clients sont sous pression j’ai à coeur de maintenir voire d’accroître la qualité des services et surtout de diversifier l’offre.
Depuis quelques années je propose des solutions de location de véhicules mais aussi de vélos électriques.
Parfois je suis un peu inquiet quant à l’avenir, les habitudes de consommations changent mais j’aime tellement l’ambiance rurale que je suis confiant et déterminé à continuer. J’ai eu dans une vie précédente deux autre garages mais suis heureux de pouvoir me concentrer et développer celui de Lafrançaise.

 

 

 


Emilie Prouha – Bar & Restaurant l’Art du Temps

 

 

 

Emilie Prouha nous reçoit derrière le comptoir de l’Art du Temps où elle officie.Son mari lui est aux fourneaux.
Je suis originaire de Montauban et j’ai commencé mes armes dans un resto-bar-tabac qui appartenait à un cousin.
S’ensuit le rachat du resto et petit hôtel à Lafrançaise; cet établissement va alors s’agrandir pour développer sa capacité d’accueil; en parallèle l’activité hôtelière est arrêtée.
L’Art du Temps est aujourd’hui un lieu incontournable : bar, restaurant mais aussi lieu d’expositions et organisateur de concerts.
Emilie « je me sens tellement bien ici, que j’ai l’impression d’être en vacances » et de poursuivre « la situation centrale, la diversification des animations permettent de faire des rencontres multiples et sympathiques ».
6 personnes font partie de notre équipe et ce qui me plait beaucoup c’est que tout le monde se connait et que les contacts intergénérationnels sont nombreux.
La clientèle est régulière, nous n’avons pas été trop touché par les travaux et sommes sereins quant à l’avenir : on continue !


Cyrielle (et Robert) Bernardini – L’Envolée (Fleurs)

 

 

 


J’ai 22 ans et j’ai repris la gestion de ce commerce de fleurs depuis septembre 2018.
Je suis autodidacte et j’ai appris les bases du métier en travaillant aux Pompes Funèbres 82 pendant un an à Castelsarrasin
C’est mon Papa (Robert) qui est à l’origine du magasin L’Envolée; à l’origine il a développé un commerce d’articles funéraires à Lafrançaise en 2010.
Après un démarrage un peu laborieux nous avons infléchit notre trajectoire et avons ajouté la vente de fleurs fraîches.
Mon métier m’apporte beaucoup de satisfactions; la première a été pour moi de me permettre de vaincre ma timidité naturelle.
J’adore écouter mes clients, leur trouver des solutions, être attentive au moindre € que nos clients dépensent.
Aujourd’hui, nos clients viennent de Lafrançaise et alentours; nous leur proposons des fleurs fraîches, des compositions, des fleurs artificielles mais aussi des plaques funéraires avec ou sans gravure.
Je suis heureuse de gérer L’Envolée et avec Papa nous avons des idées de développements comme par exemple des articles de décoration, de jardinerie,…
Et je m’épanouis dans ce beau village !


Magali Blanchard – Crédit Agricole

 

 

 


J’ai une formation commerciale et ai rejoint le Crédit Agricole un peu par hasard mais j’y suis resté par passion.
Originaire d’Albi j’ai démarré ma carrière à Valence d’Agen comme assistante de clientèle.
Je suis la preuve vivante que progresser est possible, je suis arrivée dans ce beau village en 2018, je venais de Lavit où j’étais directrice adjointe.
Le cadre semi rural de Lafrançaise me « va très bien » je suis plus rurale qu’urbaine…
J’adore les rencontres, les échanges avec nos clients, leur fidélité, mon rôle de conseil, la recherche de solutions.
Aujourd’hui j’anime une équipe de 10 personnes qui sont tous issus de notre territoire. Je sais que je suis exigeante envers eux mais autant qu’envers moi et mon fil rouge est la gestion bienveillante.
L’avenir semble serein pour notre agence, unique agence bancaire à Lafrançaise; nos bons résultats sont à attribuer à notre volonté d’apporter conseils et solutions.
Pendant les travaux de la rue Marie-Lafon, nous avons eu à gérer en plus la transformation de notre agence; et pour ce chantier nous avons bien été épaulés par notre Mairie.
Vive la vie à Lafrançaise !


Yves Igel – Agence Quercy Garonne Immobilier

 

 

 

 

Ingénieur de formation et d’origine lorraine, j’ai connu le métier d’agent immobilier grâce à un oncle avec qui je passais du temps quand j’étais ‘la-haut’.
J’avais de la famille à Montauban et à l’occasion d’un mariage j’y ai rencontré ma futur épouse.
En 1983 je me suis installé à Montauban et j’ai travaillé dans l’industrie jusqu’en 2018.
Il y a un peu plus d’un an j’ai racheté l’Agence Quercy Garonne qui avait été créée en 1990. Je suis heureux d’avoir conservé Christina qui me seconde au quotidien.
Je porte un regard très positif sur Lafrançaise même si le marché immobilier est un peu compliqué en ce moment. Lafrançaise reste très dynamique grâce à la volonté et au dynamisme des commerçants et au soutien de la mairie.
Je suis d’un naturel positif et serein et ne crains pas de dire que je suis heureux !
Mon objectif pour les prochaines années est simple : doter l’agence d’un avenir solide !


Yvon Lebret – Le Temps de Lire

 

 

 

 

Je vais vous raconter une histoire singulière, commence Yvon Lebret
J’étais client de cette librairie et en 2016-2017, j’apprends que son propriétaire cherche un repreneur pour prendre une retraite bien méritée.
En janvier 2017, il y a donc une forme de mobilisation pour éviter la fermeture car pas de repreneur et en avril on passe à un scénario d’urgence car la cessation d’activité est prévue pour juin.
Un plan se monte pour maintenir la librairie au milieu de notre village; le propriétaire accepte de reporter son départ de quelques mois et une association se crée (sans but lucratif, sous forme de SAS-SCIC) et receuille plus de 300 sociétaires. En novembre, la mairie rachète le bâtiment et l’association le fonds de commerce : la librairie de Lafrançaise est sauvée !
Aujourd’hui elle repose sur du bénévolat mais a créé également deux emplois.
Je suis, poursuit Yvan, issu de la filière du travail social, j’ai dirigé Moissac Solidarité.
La librairie ce n’est pas un seul métier mais plusieurs : l’aspect commercial et conseil, la logistique, le choix des bouquins et la gestion de la presse
Il continue ‘ j’aime beaucoup cette municipalité, elle n’a rien d’exceptionnel mais est très agréable; tout le monde se connait et le vivre ensemble n’est pas un vain mot’.
L’avenir passe par une reconquête de la clientèle après la fin des travaux, un aménagement différent avec un espace ‘jardin’ et si, tout va bien, on renforcera l’équipe existante !


Isabelle Combalbert – Institut Isa Beauté

 

 

 

 

Je suis originaire de Durfort et suis à Lafrançaise depuis 25 ans; j’ai racheté cet institut après y avoir travaillé comme salariée pendant deux ans.
J’ai effectué mes études à Toulouse où j’ai travaillé quelques années.
Pendant une quinzaine d’années j’ai eu deux salariés ce qui m’a permis d’élever mes enfants. Aujourd’hui je travaille en solo et m’investis dans le monde associatif quand je ne suis pas en stage professionnel.
J’ai une vie épanouie et heureuse; je trouve que Lafrançaise offre une qualité de vie hors du commun.
Ma clientèle est adorable et je vois depuis quelques années arriver les filles de mes premières clientes : leur fidélité est exemplaire !
Les travaux de la rue Mary-Lafon se terminent et c’est avec plaisir que j’y revois des piétons.